Décès de Denis Trouillard dite Zette

Nous sommes au regret de vous annoncer le décès de Denise Trouillard dite Zette survenu ce lundi 16 octobre à 92 ans.
Son enterrement aura lieu au cimetière d’Orcines jeudi à 10h30.
Zette était la doyenne de notre club, détentrice du record mondial d’altitude en planeur biplace.
Quelques dates :
Ses premiers vols datent de 1945 où elle réalise des glissades de 16 secondes comme inscrit dans son carnet de vol.
En 1951, elle entre au comité directeur de l’aéroclub. Elle est chargée de la tenue des livres en l’absence du 
Chef pilote Pierre Herbaud.
 A l’assemblée générale du 11 mai 1952, elle est élue au poste de trésorier.
 En 1953, le comité directeur la charge du monitage bénévole ainsi que du remorquage.
 Elle reçoit alors l’insigne d’argent du brevet D de vol à voile.
 En 1954, Pierre Herbaud décide de l’utiliser comme moniteur adjoint à son retour du stage de
 Challes les Eaux où elle passe son brevet de moniteur.
 Le 11 décembre 1961, Denise Trouillard, accompagnée de Suzanne Suchet, atteint l’altitude
 de 8 571 m, battant simultanément les records du Monde d’altitude et le gain d’altitude (7 256
m).
 En 1963, elle reçoit la médaille de l’aéronautique.
 En 1965, après la disparition de Pierre Herbaud, l’assemblée générale propose Zette, qui accepte, comme
 chef de centre (Chef Pilote) à titre provisoire.
 Le 7 juillet 1973, lors de l’assemblée générale, Zette devient présidente du l’aéroclub.

Jusqu’en 2012, elle venait régulièrement au club et s’asseyait devant la porte pour surveiller les atterrissages et les décollages. Gare à ceux qui exécutaient mal la manœuvre : ils avaient droit à une remontrance à leur retour au club. Après 2012, ses jambes n’étant plus très sûr, c’est par sa fenêtre qu’elle regardait les vols.

Zette était décorée de la légion d’honneur, de l’ordre national du mérite et de la médaille aéronautique.

Nous avons une pensée très émue pour elle.

 

5 commentaires sur « Décès de Denis Trouillard dite Zette »

  • Je dois à Zette mon premier vol en planeur en 1966, j’avais 12 ans et j’étais en place arrière dans le bijave car trop léger pour la place avant. Puis elle fut ma monitrice, j’en garde le souvenir d’une passionnée qui a transmis sa passion au plus grand nombre. Souvenir ému et attristé.

    Jean-Pierre PEGHAIRE

  • Avec Zette j’ai toujours eu l’impression d’être un gamin…et ça ne me passera pas à 81 ans!
    Elle a accompagné mes timides essais vélivoles avec rudesse, intelligence, une bienveillance bourrue
    quand j’en faisais une…et j’en ai fait pas mal et puis elle m’embarquait parfois pour des petites virées en avion
    à Ambert ou ailleurs…Je n’étais pas peu fier!
    Zette je ne t’ai pas revue mais tu es au Panthéon des personnes que j’admire et respecte profondément

  • la derniere fois que j ai vu Zette sur le terrain , c était pour le bapteme de l AK2R . Elle avait bien ri quand le deuxieme fumigène du planeur s est declenché a l atterrissage , enfumant un autre aeronef

  • Je suis triste de perdre une grande amie des pilotes belges et pour laquelle j’avais beaucoup d’d’admiration et d’affection depuis plus de trente ans.
    Je l’entends encore dire à mon arrivée au terrain: ah, nos belges sont là!

    Je ne pourrai malheureusement pas me rendre aux obsèques étant immobilisé pour l’instant par une opération à la main.
    Je présente à mes amis de l’ACPH mes sincères condoléances et l’amitié de tous mes compatriotes pilotes du CEVV.
    Guy Rousseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *