ENQUÊTE ULM

Plusieurs membres du club nous ont fait part de leur souhait de pouvoir voler en ULM.

Depuis le départ de l’appareil de Jeannot et le souhait de Daniel de ne pas mettre à disposition, nous n’avons plus de 3 Axes à mettre à disposition.

Aussi, lors du dernier comité directeur, il a été décidé de lancer une enquête pour connaître le nombre de personne qui serait intéressé par l’utilisation d’un ULM si le club en possédait un.

L’idée serait d’acheter un appareil à frais participatifs. C’est-à-dire que le club achète un appareil type Savanah ou Citius d’occasion (rien n’est pour l’instant défini quant au type d’appareil) pour un montant entre 50 000 et 60 000 €. Les membres intéressés participeraient à l’achat pour un montant en fonction de leur possibilité. Ce montant serait une avance sur leur consommation d’heures de vol.

Exemple : achat d’un citius à 60 000 €, 15 personnes font une avance de 4 000 € (C’est un exemple les participations pourraient s’échelonner entre au minimum 1 000 € et au maxi ….), l’heure de vol définit, par exemple, à 80 € permettrait à la personne ayant fait l’avance de 4 000 € de faire 50 vols sur son avance.

Pour les pilotes n’ayant pas participé à l’achat, l’heure de vol serait majorée. Aussi, pour celles ou ceux qui seraient intéressés soit par le pilotage d’un ULM sans frais participatif ou avec frais participatifs, je vous demande de bien vouloir répondre à l’enquête présente sur Doodle. Cette enquête n’engage à rien. Elle va nous permettre de savoir si nous pouvons donner suite à cette idée.

Lien pour l’enquête : Enquête ULM

3 commentaires sur « ENQUÊTE ULM »

  • je pourrais être intéressé mais il faut nous donner plus de précision sur certains points.
    que devient nôtre participation si quelqu’un casse la machine. est ce que l’aéro-club assure le remboursement du solde de la participation si pas utilisée en cas de non remplacement de la machine accidentée?
    celui qui casse la machine voit-il son solde de participation saisie?
    aura t on un document valable juridiquement de nôtre engagement financier sur cette opération?
    il faut un document clair sur les clauses et conditions d’un tel projet pour donner une réponse définitive.
    qui va décider de l’aptitude des pilotes pour piloter cet ULM??? n’oubliez pas que le pilotage d’un ULM exige un maintien de ses compétences par au moins un vol et 3 atterrissages mensuellement et aussi importante voire plus importante qu’un avion voire a mon avis supérieure.(donc conditions pour voler a établir)

    • Cette enquête est une enquête prospective.
      Les détails de cette opération seront approfondis si une suite favorable est donnée.
      Quand un pilote dépose son avance sur ses futurs vols, il ne lui est pas délivré de document juridique.
      Bien sûr que, si un évènement venait à remettre en cause cette avance, elle lui serait remboursée comme c’est le cas actuellement.
      Il y a déjà eu une utilisation d’ULM sans qu’il y ait eu de problème.
      Je reprécise que c’est une étude prospective. Cela n’engage en rien les participants qui pourront toujours se retirer du projet si ce dernier ne leur convient pas.

      • Je suis totalement en accord avec les remarques de Didier REYNES et je reste très dubitatif sur les réponses de Daniel GAIME dont j’ai découvert les insuffisances depuis le 3 octobre 2019… Je ne souhaite à personne d’avoir un accident et notamment sous la présidence de Daniel GAIME…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *